Deuxième journée de la formation sur le thème ‘’ Régulation et autorégulation des media de proximité en période de transition’’ à Mongo. La synthèse des travaux de la veille et quatre présentations ont marqué la journée du 17 février 2022.Le discours de haine, journalisme de paix : la responsabilité du journaliste dans la gestion des conflits liés aux ressources naturelles, la conception de messages de sensibilisation en temps de crise, et la réalisation d’une table ronde et d’une émission interactive sont les sous-thèmes présentés. 

 

Les présentateurs ont orienté les directeurs des radios de proximité sur le travail qu’ils doivent faire pendant la transition. Et si d’aventure il y a une situation de conflit quelles sont les attitudes à adopter pour se positionner par rapport à la paix.

 

Concernant le discours de la haine, le Conseiller Allazam El Hadj Issaka a relevé les dangers que représentent le discours de haine diffusé par les media. Il a illustré sa présentation par le génocide au Rwanda encouragé par la Radio mille collines tout en apportant des pistes de solutions susceptibles d’éviter d’enflammer leurs auditeurs.

 

Le journalisme de paix : la responsabilité du journaliste dans la gestion des conflits liés aux ressources. Le Conseiller Laoro Gondjé a présenté la définition d’un conflit, la typologie, les causes de la récurrence des conflits dans le monde et au Tchad, le concept de journalisme sensible aux conflits, les défis des journalistes face à la résolution des conflits. Il a relevé que l’utilisation des media dans le but de promouvoir la paix est louable. Toutefois, le processus de sélection de l’#information résulte en quelque d’une prise de parti en faveur d‘une paix durable.

 

La conception des messages de sensibilisation en temps de crise présenté Gata Nder a permis de déboucher sur un exercice pratique sur la conception des messages.

 

Dédjébé Bob pour sa part a entretenu les directeurs des media de proximité sur la réalisation d’une table ronde et d’une émissioninteractive. Il a présenté les différentes étapes qui permettent d’organiser une table ronde dynamique.

 

En rappel, la cérémonie d’ouverture de la formation dans la ville de Mongo, Chef-lieu du Guéra a été marquée par l’allocution du Rapporteur de la Haute Autorité des Media Audiovisuel, (HAMA), Laoro Gondjé qui a présenté le contexte qui a motivé la tenue de la formation et le rôle pédagogique que se donne son institution pour accompagner, orienter et encadrer les radios dans leur mission de promotion de la paix et de la cohésion.

 

Ouvrant la session de formation, le gouverneur du Guéra, le Général Sougour Mahamat Galma a insisté sur l’éthique et la déontologie du journaliste. Il a déclaré que le journaliste connait tout mais dit l’essentiel.


0 commentaire

Laisser un commentaire

Avatar placeholder

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Résoudre : *
21 × 23 =