CONCOURS « Champion du traitement de l’information sur les droits de l’enfant », édition 2023

Publié par admin le

QUATRE JOURNALISTES SONT DISTINGUÉS

La Cérémonie officielle de remise des prix aux journalistes lauréats du concours « Champion du traitement de l’information sur l’enfance », édition 2023, organisé par la Haute Autorité des Media et de l’Audiovisuel (HAMA) et le Fonds des Nations unies pour l’Enfance (UNICEF), a eu lieu, le vendredi 17 novembre 2023, à l’hôtel de l’amitié (ex-Kempinski), en présence des responsables de ces deux institutions et d’autres invités de marque.


Ils sont quatre champions de traitement des thèmes liés à l’enfance, parmi lesquels deux journalistes femmes et deux hommes des média publics et privés. Ces médias ont été récompensés pour leur engagement dans le traitement des articles en lien avec les droits de l’enfance. Les lauréats sont :
-Prix radio, Nodjibougada Graziella de la radiodiffusion Nationale Tchadienne ;
-Prix presse écrite, Koussouhabé Lidia du Journal La Voix ;
-Prix presse en ligne, Mbaidiguim Ziller de  N’Djam Post
-Prix télévision, Ali Mahamat Bello de la Télé Tchad.
Avant la proclamation des résultats, le Rapporteur du comité d’organisation, Bétel Miarom, a remercié tous ceux et toutes celles qui ont rehaussé de leurs présences, cette cérémonie. Il a indiqué que le comité d’organisation a réceptionné 28 candidatures dont 2 ont été invalidés pour défaut de détention de la carte d’identité du journaliste professionnel.

C’est un travail qui a été fait durant cinq mois de l’année en cours. « Un monitoring des média est réalisé chaque mois afin de mesurer l’espace réservé aux questions des droits de l’enfant dans les médias. Les résultats du monitoring ont servi de base  à la sélection des journalistes champions en traitement des thèmes sur l’enfance, a souligné  le représentant résident  de l’UNICEF au Tchad, Jacques Boyer. Selon lui, rien que cette année, le Tchad fait partie des pays au monde où l’accès à l’eau est difficile et la situation des réfugiés à l’Est du pays est alarmante. A travers ce concours, l’UNICEF souhaite encourager les médias à poser un regard sur les enfants, parce que les médias représentent un allié de taille pour la promotion des droits de l’enfant et ils ont une influence considérable dans la société, fait observer le représentant de l’UNICEF.

UNE INFLUENCE CONSIDÉRÉE DANS LA SOCIÉTÉ.

Le Rapporteur Général de La HAMA, Assimeh Hassan Halou, représentant le président de cette institution, a loué pour sa part la coopération entre son institution et l’UNICEF pour veiller sur la protection des enfants. Pour lui, ces distinctions entrent en droite ligne de la politique du Président de la Transition, le Général Mahamat Idriss Deby Itno et encouragent les efforts des hommes et femmes des médias pour leur contribution significative dans la sensibilisation sur le respect des droits des enfants. Il faut noter que ce travail abattu par les membres du jury est certifié par l’huissier de justice, maître  Nadingar Ndoh et chaque lauréat a bénéficié une attestation, une médaille et un chèque de 1 200 000 FCFA.


0 commentaire

Laisser un commentaire

Emplacement de l’avatar

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
22 − 14 =