Les media tchadiens et les réseaux sociaux adoptent un ton libertaire dans leurs publications, diffusant parfois des articles et émissions pamphlétaires d’un ton virulent frisant à la limite des propos haineux. Les media tchadiens ont profité de cette période d’incertitude et de trouble pour se livrer à des productions qui mettent à mal la cohésion nationale et la cohabitation pacifique, alors que le Tchad s’est engagé, depuis cette disparition brutale du maréchal IDRISS DEBY ITNO, dans un processus de dialogue national qui exige de tous les acteurs (politiques, société civile et autres acteurs de la société), une participation constructive et un climat apaisé à la construction de paix.

Télécharger le rapport en PDF

Catégories : ACTUALITÉS

0 commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
20 × 19 =