Dans le cadre du projet « Média compétents pour une paix durable : pour une meilleure contribution professionnelle des médias au Dialogue National Inclusif et Souverain », Une formation des responsables des médias et des reporters a été organisée par la Maison des Médias du Tchad en partenariat avec l’Union Européenne. Le président de la Haute Autorité des Media et de l’Audiovisuel, Abderamane Barka Abdoulaye Doningar a procédé au lancement officiel de ladite formation ce  jeudi, 29 septembre 2022, au siège de la Maison des média du Tchad.

Le discours du Président de la HAMA

  • Monsieur le représentant de l’Union européenne ;
  • monsieur le rapporteur de la HAMA ;
  • monsieur le secrétaire exécutif de la Maison des Médias du Tchad ;
  • mesdames et messieurs les conseillers membres du Collège de la HAMA;
  • honorables invités;
  • mesdames et messieurs ;
  • chers participants.

L’honneur m’échoit de présider l’ouverture de la formation des responsables de médias et reporters, dans le cadre du projet « Médias compétents pour une paix durable : pour une meilleure contribution professionnelle des médias au Dialogue National Inclusif et Souverain »

C’est l’occasion, pour moi, de remercier, sincèrement, les responsables de la Maison des Médias du Tchad (MMT) pour l’organisation de cette formation en cette période du Dialogue National Inclusif et Souverain, et à l’Union européenne pour son accompagnement à la réalisation de cette œuvre très utile pour l’avenir du Tchad.

Je suis d’autant plus heureux de savoir que la formation porte essentiellement sur les différents dialogues au Tchad et les vertus du Dialogue ; la gestion de la ligne éditoriale et le respect de la déontologie en période de conflit ainsi que la grille d’analyse des contenus des media, les conséquences du discours de haine dans les media en période de conflit, la communication pour la paix et la gestion des fakenews et les réseaux sociaux. Car il n’y a pas plus que le discours de haine pour détruire la paix.

En effet, le dialogue national, voulu inclusif par le président du Conseil Militaire de Transition, président de la République, chef de l’Etat, le général Mahamat Idriss Déby, dès son adresse à la Nation du 21 avril 2021, ensuite décrété souverain par lui-même, réunit actuellement les représentants de toutes les filles et tous les fils du pays, qui discutent pour une réconciliation nationale définitive en vue de la refondation de la Nation tchadienne.  

Les médias tchadiens sont sollicités pour la couverture médiatique de ce grand évènement de portée nationale aux fins de faire vivre la population en temps réel les débats. La circonstance nous rappelle que les médias, acteurs centraux de différentes phases de ce dialogue, le sont pour tout événement engageant la vie de la Nation. C’est pourquoi, ils sont sollicités pour accompagner le processus avant, pendant et après, jusqu’à la conclusion de la seconde phase de la transition par l’organisation d’élections présidentielle, législatives et locales.

Face aux défis de la couverture médiatique du Dialogue National Inclusif et Souverain et de la seconde période de la transition, la presse tchadienne doit s’imposer une hauteur professionnelle. C’est, nécessairement, l’intérêt de cette formation aux responsables des médias et reporters. Son objectif principal est de permettre aux médias de contribuer à la réussite du processus de transition en cours et à la pérennisation d’un climat favorisant la paix et la cohésion sociale.

Mesdames, messieurs, chers participants

La Haute Autorité des Media et de l’Audiovisuel, qui a entre autres missions, de veiller au respect des règles déontologiques et de la législation en matière d’information et de communication, de garantir la liberté de presse et l’expression pluraliste des opinions, dans le respect des valeurs culturelles nationales, de l’ordre public et de la vie des citoyens, vous invite à participer efficacement aux travaux de cette formation, un meilleur cadre d’échanges, pour pouvoir construire des rédactions plus compétentes et professionnelles, et entretenir une ligne éditoriale respectueuse de l’éthique et de la déontologie, durant cette période de transition et pour toujours.

Je ne pourrais finir mes propos sans remercier l’Union européenne qui, à travers son appui financier et technique, a permis la tenue de cette formation.

En vous appelant, reporters et responsables des médias concernés, à une participation suivie et assidue, je vous souhaite une meilleure et très utile formation pour une paix durable au Tchad.

Je vous remercie de votre aimable attention !


0 commentaire

Laisser un commentaire

Avatar placeholder

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Résoudre : *
36 ⁄ 18 =